L’affaire VILLIERS-LE-BEL


Et ça recommence, un accident, et avant même de chercher à réfléchir on fonce dans le tas, on casse, on brûle, on détruit! Et que font nos politiques? La gauche critique ce qu’elle et la droite n’ont pas fait, et la droite appelle au calme et à ouvrir une enquête en grande fanfare dont les résultats sont connus moins de 24 heures après (accident où la responsabilité des policiers n’est pas en cause). Va-t-on continuer ainsi? C’est là un point noir de l’action gouvernementale, on ne peut pas ramener l’ordre dans les zones sensibles avec uniquement des paroles.
Le problème est plus que nationalement connu, à l’étranger de plus en plus de gens sont au courant de nos conflits dans les dites banlieues. La raison profonde de ces conflits vient d’une relation conflictuelle entre les forces de l’ordre et la jeunesse de ces cités. Comment y remédier alors? Par l’éducation!

pour ou contre le service militaire

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Que ce soit au collège ou au Lycée, les règles de vie civique que l’on y apprend sont primordiales, et pourtant elles sont bafouées par des petits malins qui prennent plaisir à perturber les cours, empêchant les professeurs de travailler. Il faut que cela cesse. Il faut donner plus de pouvoirs aux enseignants, ce ne sont pas aux parents ni aux élèves de dicter la loi dans l’enceinte d’un établissement scolaire. Ensuite on peut imaginer la mobilisation de quelques policiers dans les enceintes de ces établissements au moins un jour sur deux. Cela ne sert à rien d’enchainer les heures de colles et les punitions non rendues, il faut aller directement aux frais scolaires, c’est à dire qu’après trop d’écarts à la vie en collectivité, les élèves pourraient se voir sanctionnés d’une amende civiquequi en découragerait plus d’un. Cette amende serait à payer par la famille de l’élève et révéterait un caractère obligatoire. Un montant de 50 eurospour une infraction telle qu’une insulte à un professeur serait logique. On peut aussi imaginer une sanction d’intérêt général, comme un travail à la voirie communale pendant une journée.  Si on ajoute tout ceci au port de l’uniforme que nous appelons avec force et la création d’heures d’études dirigées obligatoires après les cours pour les élèves ayant par exemple moins de 7 de moyenne dans une matière (qui seraient dirigées par des professeurs et surveillants et seraient pour ceux-ci défiscalisées), nous aurons les bases du respect de l’autre et de la fraternité qui solutionnera beaucoup d’autres problèmes. En attendant, une mesure de couvre-feu apparaît comme la seule alternative à des émeutes, mais là aussi il faut revoir le système du couvre-feu.

 

 

Municipales Trévoux 2008 |
la marianeland |
Rognacpourtous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Municipales à Périgueux ? E...
| Michel TAMISIER - SAINT-YRI...
| ENSEMBLE POUR SAINT-BONNET-...