Archive pour 8 décembre, 2007

Le droit de grèves

Il faut revenir en profondeur sur ce droit  » social  » qui paralyse tout un pays !
Depuis les cheminots en Novembre et les étudiants lors du CPE, les français sont prêts
à faire des concessions. Il faut laisser le droit de grève mais le restreindre.

  • Il faut prendre des mesures adéquates en sanctionnant très sévèrement (financièrement) les grévistes au-delà de deux jours de grèves consécutifs. Non seulement ne pas leur payer leur salaire desnon travaillés (ce qui est déjà le cas) mais en plus leur retirer de leur feuille de paie autant de jours travaillés pendant le mois concerné qu’ils ont dépassé ce seuil de deux jours consécutifsde grèves. Par exemple, une personne ne travaillant pas pendant cinq jours d’affilés se verra retirée trois jours travaillés sur sa feuille de paie. Au-delà d’une semaine (comme cela s’estproduit avec les cheminots en novembre) le licenciement devrait être autorisé.
  • Il faut retirer aux lycéens le droit de grève. On doit le maintenir pour les étudiants car eux sont en liens directs avec le monde du travail. Quand aux collégiens on en parle pas.
  • Mais qui envoie les élèves dans la rue ? Certains professeurs syndiqués à gauche! Ceux-là ne doivent pas s’en tirer sans sanctions ! Des blâmes et des retenues sur salaires devraient êtreenvisageables.
  • Les militaires devraient avoir le droit de faire grève et de manifester, car ils sont plus à plaindre que des cheminots !
  • Le MRF critique également la volonté de Nicolas Sarkozy de vouloir aider les syndicats dans leur financement. Il n’y a aucune raison de donner suite à ces discussions.

Le livret A à la hausse !

Excellente nouvelle pour 46 millions d’épargnants, le gouvernement par l’intermédiaire du
ministre du budget Eric Woerth a en effet annoncé qu’à partir du premier février 2008 le taux
d’intérêt du Livret A sera réévalué peut être de 0.75% ! Voilà une mesure rapide et concrète
pour le pouvoir d’achat, plus en tout cas que les  » mesurettes  » proposées et rabâchées par
François Hollande.  Quand à celles de l’extrême gauche elles ne nous embarrassent pas car il
n’y en a pas ! Les français ont bien compris après l’allocution de Nicolas Sarkozy que l’état
ne pouvait pas continuer à jouer le père Noël et qu’une hausse du pouvoir d’achat passait
obligatoirement par plus d’activités et une abrogation progressive des 35 heures. Et si les
français gagnent plus d’argent ils pourront épargner plus et donc gagner encore plus !
Toutes ces mesures sont approuvées par le MRF qui souhaite cependant que la durée légale de
travail soit maintenue à 35 heures hebdomadaires tant que ce système est approuvé par certaines
entreprises. Lorsque toutes les entreprises et sociétés auront décidé de travaillé plus on
devra envisager un retour aux 37 ou 39 heures mais dans l’immédiat cela rendrait ambiguë le
paiement des heures supplémentaires.

Autre mesure que le MRF approuve : le rachat de dix jours de RTT avec une majoration de 10% sur
ces jours ci. Dans de nombreux cas c’est un mois de salaire en plus qui est offert aux employés.
Encore une mesure rapide et concrète !

Grèves à la RATP ?

Il  n’y a  que l’extrême gauche et les communistes pour atteindre un tel niveau d’anti-démocratie.
Alors que le gouvernement de François Fillon a réussi à  leur faire accepter la réforme des
régimes spéciaux de retraites, ils dégagent une telle amertume, née bien évidemment d’une
épreuve de force qu’ils ont heureusement lamentablement perdu, qu’une nouvelle grève
reconductible, est à l’ordre du jour pour gêner ceux qui travaillent.

Grève ou pas grève ? Même les syndicats entre eux ne sont pas d’accord, seul la CGT a déposé un
préavis le 12 décembre pour une grève de 24 heures à la RATP seulement. Mais si la CFDT ne
s’interdit pas une grève à partir du 18 décembre, soit la fin des négociations, FO parle lui d’un
mouvement reconductible. Honteux ! C’est l’opinion du MRF.
QU’en pense le gouvernement ? A entendre l’agacement de Xavier Bertrand, ministre du travail, on
imagine facilement que le gouvernement sera extrêmement ferme avec une poignée de minoritaires,
et tant mieux ! Le MRF apporte tout son soutien au gouvernement et demande la promulgation par
décret officiel du texte de loi dés les négociations achevées.

1% d’électeurs mais 100% d’emmerdements. C’est ce qu’on appelle l’extrême gauche, de sa branche
communiste  » tendre  » aux plus radicaux (Besancenot en tête de liste).
Même avec un seul électeur dans ce pays ils trouveraient le moyen d’empêcher un gouvernement
de bonne volonté de réformer notre nation et les gens de travailler. Il faut prendre des mesures
adéquates en sanctionnant très sévèrement (financièrement) les grévistes au-delà de deux jours
de grèves consécutifs. Non seulement ne pas leur payer leur salaire des jours non travaillés
(ce qui est déjà le cas) mais en plus leur retirer de leur feuille de paie autant de jours
travaillés pendant le mois concerné qu’ils ont dépassé ce seuil de deux jours consécutifs de
grèves. Par exemple, une personne ne travaillant pas pendant cinq jours d’affilés se verra
retirée trois jours travaillés sur sa feuille de paie. Au-delà d’une semaine (comme cela s’est
produit avec les cheminots en novembre) le licenciement devrait être autorisé.

Tant qu’on n’aura pas pris ce genre de mesures, les Didier le-reste ou autres syndicalistes
catalogués extrême gauche continueront d’empêcher la France de travailler et de progresser.

Municipales Trévoux 2008 |
la marianeland |
Rognacpourtous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Municipales à Périgueux ? E...
| Michel TAMISIER - SAINT-YRI...
| ENSEMBLE POUR SAINT-BONNET-...